HENDECOURT LEZ RANSART
 
 

Localisation:

Département du Pas de Calais, Province d'Artois, Arrondissement d'Arras, canton de Beaumetz-Lès-Loges, Perception de Beaumetz-Lès-Loges.
A 12 kms au sud d'Arras.

Code INSEE : 62425

Code postal : 62175.  Poste à Boisleux-au-Mont

Superficie : 221 Hectares.

Etymologie :

Hetnanicurtis, nom de lieu formé de  Hetna ou Henna, nom d’homme mérovingien, et de Curtis, domaine; Ce nom varia ainsi au fil des ans: Hendecourdelle (1300) ; Hendecourdel (1300, 1380, 1450, 1457, 1552, 1556, 1574, 1578) ; Hendecordel (1338, 1400) ; Hennecourt (1500) ; Hendecordel Le Garland (1565) ; Hennnecordel (1723) ; Hendecourt (1804) ; Hendecourt-Lez-Ransart (XIXe et XXe s.) ; Hendecourt-Les-Ransart (XXe s.).
 

Historique :

Seigneurie ayant appartenue aux Mailly d’Authuyle dès 1300, elle passa en 1408 par mariage aux Guines de Hames puis vers 1535, également par mariage aux d’Halluin. Antoine d’Halluin vendit cette seigneurie aux Le Sergeant en 1578. Cette dernière famille en prit le nom et la conserva jusqu’en 1878. Elle est aujourd'hui connue sous le nom de "Le Sergeant d'Hendecourt" et subsiste en France et en Belgique.
 

Le château et sa ferme furent vendus en 1878 aux Diesbach Belleroche, originaires de Fribourg en Suisse, qui les possèdent encore.

Une petite seigneurie sise aussi à Hendecourdel était la propriété des Saveuzes qui la vendirent en 1703 aux Le Sergeant qui la réunirent à la principale. La famille Le Sergeant d'Hendecourt qui a pour devise "SANS ESTRE SUIS SERGENT", est représenté de nos jours entre autres par: Benoit d'Hendecourt bdhendec@club-internet.fr

Ses habitants :

Hendecourtois. 118 hab. en 1982; 123 hab. en 1988; 125 hab. en 1996; 131 hab. en 1997; 129 (125 sans double compte) au recensement de 1999 ; 140 en 2000 ; Notons enfin que la population actuelle compte 50% de moins de 30 ans.

Ses électeurs: Actuellement ils sont 103.

Logements: En 1982, 44 logements (dont 3 secondaires).

Faits historiques :  Le village a été entièrement détruit en 1914-1918 puis reconstruit. La commune est citée à l’Ordre de l’armée.
 

Le château pendant la Guerre 14-18
Le village d'Hendecourt en 1916.
Eglise en 1916
Le village pendant la guerre 14-18
L'église détruite pendant la guerre 14-18

L'église :  Dédiée à la Vierge, elle a été reconstruite après la première guerre mondiale

Chapelle : Une chapelle à l’entrée du village.

Le château:

Le premier château a probablement été construit vers 1703 par Louis-Joseph Le Sergeant d’Hendecourt sur l’emplacement d’une ancienne demeure. Acquis en 1878 par Frédéric de Diesbach Belleroche. Il a été détruit en 1914-1918 puis rebâti de 1920 à 1929.

Le moulin : Le moulin d’Hendecourt a été démonté en 1912.

Les armoiries :

« D’azur à trois gerbes d’or liées de gueules » Il s’agit des armoiries de la famille Le Sergeant d’Hendecourt, lesquelles ont été adoptées par la commune en 1978.

Personnages marquants de la commune :

-Adrien Joseph Le Sergeant d’Hendecourt, baron de Ransart, (1699-1759), chevalier d’honneur au Conseil Provincial et Supérieur d’Artois, membre de l’Académie d’Arras en 1738, et membre du Corps de la Noblesse d’Artois en 1750.

-Charles Le Sergeant d’Hendecourt (1810-1872), chef d’escadron au 13ème  régiment d’artillerie à cheval de la Garde Impériale à Douai, officier de la Légion d’Honneur, maire d’Hendecourt-Lez-Ransart.

-Valentin Dupuis, mort pour la France pendant la 2nde Guerre Mondiale.

-Pierre-Martin Souillart, originaire d’Hendecourt, soldat au Régiment de Rohan vers 1740.

-Pierre-Michel Tarlier, né à Hendecourt en 1740, cuisinier-traiteur de la ville de Douai.

-Pierre-Guislain Théry (1732-1765), d’Hendecourt, dit « Pierre François La Grandeur », tambour dans la Compagnie Dillon du Corps Royal d’artillerie.

-Frédéric de Diesbach de Belleroche (1849-1901), engagé aux Zouaves pontificaux (1869), brigadier aux volontaires de l’Ouest (1870), campagne de France contre l'Allemagne (1870-1871), capitaine en second au 1er régiment territorial d’artillerie (1885), médaille Bene Merenti, maire d’Hendecourt-Lez-Ransart, chevalier du St-Sépulcre.

-Louis de Diesbach de Belleroche (1893-1982), pilote de chasse (1916-1917), croix de guerre 14-18, médaille militaire, maire d’Hendecourt (1919),  conseiller général du Pas de Calais, député (1932), engagé volontaire (1939), officier de la Légion d’Honneur (1958), médaille de l’Aéronautique (1972), et vice-président de l’Association nationale des Vieilles Tiges.

Le Conseil municipal  (élu en mars 2001):

de DIESBACH Nicolas, Maire (69 voix):  ndb@libertysurf.fr
POUTRAIN Jean-Marie, 1er adjoint (57 voix).
BARROIS Pierre, 2ème adjoint (61 voix): pbarrois@nordnet.fr
MERLIN-BOULARD Evelyne, 3ème adjoint (74 voix).
CAVROIS Henry (59 voix).
DOUCHET Claude (66 voix).
DUCOURANT Jean (46 voix).
SOULISSE René (55 voix).
HUBAU-HULEUX Fanny (52 voix).
HURET Astrid (46 voix).
HAVIEZ Hélène (52 voix).

L'école:

L'instituteur est actuellement M. Gérard Bigot qui assure aussi la fonction de secrétaire de mairie.

Une route Hendecourt au Canada:

On touve "Hendecourt Road" à North Vancouver BC, Canada  V7K 2X5; Qui en connaitrait la raison?


 Merci de bien vouloir nous transmettre des informations complémentaires qui permettront d'améliorer cette page

 Back to / Retour à: La page d'accueil du Site de Benoît de Diesbach Belleroche


Page réalisée le 20.11.1997 par B. de Diesbach Belleroche;
Dernières modifications :