de Saint-Léger

Origine : Ardennes, Laonnais

Variantes : Saint-Léger, de Saint-Léger de Borges, de Saint-Léger d'Ambeuval

Noblesse :
- Anobli par charge de Secrétaire du Roi en 1703.
- Preuves de noblesse pour les Ecoles Militaires en 1781.
- Reconnu noble par les Elus de Laon en 1784.

Titre : Chevalier de l'Empire par lettres patentes du 25 février 1813.

Armoiries :

"d'azur à deux épées d'argent garnies d'or, passées en sautoir, accompagnées en chef d'un soleil d'or"

couronne: comte

supports : deux licornes.
 

"Tiercé en bande: d'argent à une colombe au naturel tenant dans son bec un rameau d'olivier, adextrée d'un serpent vivré en bande de sinople; de gueles au signe des chevaliers légionnaires; et d'azur à deux épées en sautoir, surmontées d'un soleil rayonant du même."

(Armoiries de Ferdinand Jean Baptiste Alexandre de SAINT-LÉGER, chevalier de l'Empire par lettres patentes du 25 février 1813)

Pages et sites à visiter :

Bibilographie :
- B. de BEAUREPAIRE de LOUVAGNY: "Notes généalogiques", p. 71, Paris, 1958.
- Paul DENIS du PÉAGE: "Notes d'état civil de la région du Nord", recueil 11, fascicule II ; Lille, 1924.
- JOUGLA de MORENAS: "Grand armorial de France", Paris, 1949, tome VI, p. 131, notice 30.876.
- REVEREND: "Armorial du Premier Empire", tome IV, p.202.
- Claire des ROTOURS née POTIER de COURCY: Généalogies diverses (manuscrit).
- SAINT-ALLAIS: "Nobiliaire universel de France", Paris, 1872-1875, tomes 13 et 15.

Notes généalogique:

I François de SAINT-LÉGER, né vers 1575, commandant pour le Roi à Maubert-Fontaine
D'où : 

1- N..., capitaine, tué au service du Roi.
2- N..., major, tué au service du Roi.
3- François, qui suit.
4- N..., capitaine, tué au service du Roi.
5- N..., major, tué au service du Roi.

 

II François de SAINT-LÉGER, né vers 1600 et décédé à Renwez le 12 novembre 1655 des suites des blessures qu'il avait reçues lors du siège de Rethel en 1653, seigneur d'Ambeuval, capitaine au régiment de Baudole Infanterie ;
ép. Idelette dite Belette CHATELAIN, née vers 1618 et décédée le 28 janvier 1701, fille de Jean CHATELAIN et Marie-Claude de HAVEY ;
D'où :

III Jean-Baptiste de SAINT-LÉGER, né vers 1645 et décédé le 20 avril 1721, écuyer, seigneur d'Ambeuval, Monthieu et Vorges, conseiller secrétaire du Roi de la Grande Chancellerie de France le 19 septembre 1703, anobli par charge ;
ép. le 10 septembre 1680 Elisabeth MABILLE ;
D'où : 

1- Etienne qui suit.
2- Jean-Baptiste Basile, colonel d'infanterie d'un régiment de son nom, décédé sans alliance.

 

IV Etienne de SAINT-LÉGER, né en 1684 et décédé le 17 ami 1759, seigneur d'Ambeuval et Vorges, Lieutenant des maréchaux de France à Laon, trésorier extraordinaire de guerre ;
ép. à Laon le 16 février 1716 Marie Florimonde BELOTTE de CHEVRIGNY, née en 1694 et décédée le 14 juin 1759, fille de Pierre Paul BELOTTE de CHEVRIGNY et de Flrimonde LECLERC de CAHEMBERT ;
D'où : 

1- Charles Etienne, né vers 1718, doyen de la collégiale de Nesle et chanoine honoraire de la cathédrale de Laon.
2- Marie, née vers 1720.
3- Antoinette Nicole Florimonde, née vers 1724 et décédée sans alliance.
4- Jean-Baptiste, né à Laon en 1727, capitaine au régiment provincial d'infanterie de Soissons, coseigneur de Vorges, chevalier de Saint-Louis ;
ép. Marie Françoise TRISTAN de MARIGNY, décédée en 1772 ;
D'où :  
a- Charles Etienne, officier au régiment d'Anjou, décédé sans alliance.
b- Jean-Baptiste Etienne, émigré lors de la Révolution.
c- César Nicolas, né vers 1763 et décédé en émigration au service des Princes le 7 mars 1794, fit ses preuves de noblesse pour les Ecoles Militaires en 1781, élève à l'Ecole royale militaire de Brienne de 1781 à 1786, officier au régiment d'Anjou.
5- Marie Françoise Florimonde Sophie, née vers 1730, épousa, à Laon le 15 février 1751, Jean Marc Jacques François BIGOT, né le 9 mars 1715, seigneur de Freulleville, Craville, Auberbock, Hacqueville, Brusquedal et Cleuville, chevalier de Saint-Louis, capitaine au régiment de Beauvilliers-Cavalerie. D.P.
6- César Alexandre qui suit.

 

V César Alexandre de SAINT-LÉGER, né à Laon le 8 novembre 1735 et décédé à Maubeuge le 28 janvier 1823, seigneur de Beautor, capitaine au régiment d'Aquitaine Infanterie, chevalier de St-Louis, reconnu noble par les Elus de Laon en 1784 ;
épousa, à Maubeuge le 11 septembre 1769, Albertine Théodore Ursule Josèphe de PRÉSEAU, née le 2 mars 1746 et décédée le 23 septembre 1825 (ou 1835), fille de Philippe de PRÉSEAU et de Claire Hyacinthe du BELLOY ;
D'où : 

1- Ferdinand Baptiste Alexandre qui suit.
2- Ferdinand César, né à Maubeuge le 22 juillet 1772 et y décédé le 30 août 1845, capitaine des états-majors de l'Armée, commandant de la Garde nationale de Maubeuge, chevalier de la Légion d'Honneur (23.05.1807), maire de Maubeuge, officier de la Légion d'Honneur (16.01.1833) ;
épousa Françoise Ferdinande HOUZEAU de MILLEVILLE, fille de Ferdiand HOUZEAU de MILLEVILLE.
D'où une fille unique adoptée :  
a- Mélanie Adèle de SAINT-LÉGER, née BOTTIEAU vers 1819 (enfant trouvée), épousa, le 26 jui 1840, Christophe Amédée de MAURAIGE, sous-lieutenant au 10e Chasseur à Maubeuge; dont postérité.
 
3- Alexandre Louis Joseph, né à Maubeuge le 21 août 1774, capitaine à la 75e demi-brigade, assassiné en allant rejoindre son corps en Piémont selon certificat délicré à La Cudière près Toulon le 12 Floréal an 6. 
4- Hermand Etienne Maurice, né à Maubeuge le 4 mai 1776 et décédé en bas âge.

 
 

VI Ferdinand Baptiste Alexandre de SAINT-LÉGER, né à Maubeuge le 27 juin 1770 et décédé à Mons-en-Laonnois le 7 mai 1837, capitaine du Génie militaire, retraité chef d'escadron, chevalier de St-Louis, chevalier de la Légion d'Honneur (03.04.1817), chevalier de l'Empire par lettres patentes du 25 février 1813, donataire (rente 2000) sur le département de Maine-et-Loire par décret impérail du 26 mai 1808,
épousa, le 3 décembre 1799, Adélaïde Marie Louise BENOIST de NEUFLIEU, née à Lille le 10 octobre 1779 et décédée à Mons-en-Laonnois le 19 octobre 1860, fille d'Antoine BENOIST de NEUFLIEU et de Louise Jeanne LE PAGE de LA VALLÉE ,
D'où : 

1- Adélaïde Laurence, née vers 1800, décédée en bas âge.
2- Adolphe qui suit.
3- Théophile, né vers 1805, décédé en bas âge.
4- Alfred, né vers 1808, décédé en bas âge.
5- Claudine Cécile Louise, née à Cambrai le 5 mars 1811, y décédée le 14 juillet 1877 et y inhumée 
épousa, à Cambrai le 17 septembre 1827,  Jean-Baptiste Lucien QUECQ d'HENRIPRET, né à Lille le 18 décembre 1799, décédé à Cambrai le 26 juillet 1887 et y inhumé (cimetière de la Porte de Paris, tombe B339), juge au tribunal de première instance de Cambrai, fils de François Emmanuel QUECQ d'HENRIPRET et de Charlotte Joseph VIRNOT de LAMISSART.
D'où une fille :  
a- Laurence QUECQ d'HENRIPRET, née à Cambrai le 28 mars 1840, décédée le 10 octobre 1915, propriétaire à Meteren ; épousa, le 8 septembre 1863, Paul Alexandre Jean, baron d'HAUBERSART, né à Douai le 12 juillet 1833, décédé à Paris le 20 mai 1868 & inh. à Cambrai (cimetière de la Porte de Paris, tombe B339), secrétaire d'ambassade de troisième classe, chevalier de l'ordre impérial de la Légion d'Honneur par décret de Napoléon III (Les Tuileries 05.01.1867), chevalier des ordres de Pie IX et de François 1er, commandeur de l'ordre de St-Sylvestre, fils de charles, baron d'HAUBERSART, et de Clémentine DELESPAUL.
Dont postérité: des ROTOURS, de DIESBACH, HENRY, de LADOUCETTE, MICKLAM, MOULLART de VILMAREST, d'HARDIVILLEIRS, FONTANT, DUGAS, etc..) 
 

 

Armoiries Quecq d'Henripret et Saint-Léger
sur le caveau d'Haubersart-Quecq à Cambrai
(cimetière de la Porte de Paris, tombe B339);




Sont inhumés dans ce caveau :
- Maurice Joseph d’HAUBERSART, née à Cambrai le 22 août 1867, y décédé le 3 septembre 1867.
- Paul Alexandre Jean, baron d'HAUBERSART, né à Douai le 12 juillet 1833 et décédé à Paris le 20 mai 1868, secrétaire d'ambassade de troisième classe, chevalier de l'ordre impérial de la Légion d'Honneur par décret de Napoléon III (1867), chevalier des ordres de Pie IX et de François 1er, commandeur de l'ordre de St-Sylvestre.
- Claudine Cécile Louise QUECQ d’HENRIPRET, née de SAINT-LEGER à Cambrai le 5 mars 1811 et décédée le 14 mai 1877.
- Jean-Baptiste Lucien QUECQ d'HENRIPRET, né à Lille le 19 décembre 1799 et décédé le 26 juillet 1887, juge au tribunal de première instance de Cambrai 
 

VII Adolphe Charles Florent, comte de SAINT-LÉGER, né à Douai le 3 janvier 1802 et décédé à Mons-en-Laonnois le 21 juillet 1886, lieutenant de cavalerie (1838), officier de la Garde Royale, propriétaire de la ferme des Fasciaux à St-Benin ;
épousa, le 5 août 1833, Angèle Stéphanie Félicité PATRY, née à Paris le 9 novembre 1811 et décédée à Mons-en-Laonnois le 8 novembre 1882, fille d'Ange Emile Jacques, baron PATRY et de Sophie de BEAUREPAIRE ;
D'où:
  

1- Marguerite Berthe, née à Cambrai le 5 novembre 1835 et décédée à Monhoudou F-72 le 18 septembre 1905 ;
épousa, à Cambrai le 22 janvier 1857, Jules joseph Aébert ASSELIN de WILLENCOURT, né à Douai le 10 mai 1827 et décédé à Monhoudou le 11 décembre 1897, dont postérité.
2- Sabine Edith Sarah, née à Cambrai 26 mai 1837 et y décédée le 30 mars 1838.
3- Fernand qui suit.
4- Alice Claudine Reine, née à Cambrai le 6 mai 1841 et décédée à Dinant B le 21 juillet 1890, propriétaire de la ferme des Fasciaux à St-Benin, épousa, à Mons-en-Laonnois le 17 mai 1864, Pierre Marie Augustin MOREL d'ESCURES, né en 1827 et décédé en 1897.


Château de Mons-en-Laonnois
(avant et pendant la Grande Guerre)

VIII Fernand Lucien, comte de SAINT-LÉGER, né à Cambrai le 29 mai 1838 et décédé le 26 avril 1888, capitaine au 10e Chasseurs à cheval ;
épousa, le 16 juillet 1870, Camille de LA BRETESCHE, décédée le 16 décembre 1891 ;
D'où : 

1- Suzanne, née en 1872, décédée le 9 juillet 1892, S.A.S.P..
2- Elisabeth, née vers 1875, S.A.S.P.
3- François, né vers 1878, S.A.S.P.
4- Henri qui suit.

 

IX Henri Marie Adolphe, comte de SAINT-LÉGER, né à Vendôme F-41 le 4 juillet 1882 et mort pour la France des suites de ses blessures à Landrecourt F-55 (Ambulance 3/6)  le 16 octobre 1916, lieutenant au 14e régiment de Hussards puis au 1er régiement de Chasseurs, chevalier de la Légion d'Honneur (14.12.196), Croix de guerre 14-18 ;
épousa, le 28 mai 1907, Elisabeth LE BOUYER de SAINT-GERVAIS, née le 30 juillet 1884, fille de Gaétan LE BOUYER de SAINT-GERVAIS et de Madeleine ASSELIN de WILLENCOURT ,
D'où : 

1- Jacqueline, née à Monhoudou le 27 février 1908 et décédée le 2 août 1998, épousa, le 15 février 1928, Thibault de LA FONTAINE de FOLLIN; D.P..
2- Bernard, comte de SAINT-LÉGER, né le 20 février 1910.
3- Chantal, née à Rennes F-35 le 8 novembre 1913 et décédée au Mans le 9 mars 2012, épousa, à Paris 14e le 23 mars 1935, Maurice RÉNIÉ, ingénieur I.E.G. des industries Electro-Mécaniques ; S.P..



Merci de bien vouloir nous transmettre des informations complémentaires: 

 Back to / Retour à: La page d'accueil du Site Généalogique et Héraldique du Canton de Fribourg


Page réalisée le 5 janvier 2014 par Benoît de DIESBACH BELLEROCHE ;